30/11/2011

Silos sur le port : un refus du maire inopportun

Le maire de Saint-Malo vient d'annoncer son refus de voir s'implanter sur le port des silos à ciment. Alors qu'il est plus que jamais nécessaire de penser à la redynamisation économique de notre ville et de son port, Stéphane PERRIN et Michel GENDROT, conseiller municipaux PRG de Saint-Malo, ont dénoncé cette annonce.


L’attitude du maire de Saint-Malo, s’opposant au projet d’implantation de silos de stockage de ciment sur le quai sud intérieur du bassin Duguay Trouin, est étrange. Elle est d’abord peu opportune en cette période économiquement difficile : pourquoi refuser un possible trafic supplémentaire pour notre port qui peut redevenir le poumon économique de notre ville ? Les arguments opposés à la CCI apparaissent légers : la notion d’impact, à cet endroit qui reste une zone d’activité (faut-il supprimer les grues ?), semble peu pertinente. On relèvera que la municipalité s’est montrée bien moins exigeante au plan urbanistique dans d’autres cas. Quant à l’inquiétude relative à la circulation de camions en ville, elle apparaît subitement alors que ce problème n’est pas nouveau et qu’il faudra bien, dans tous les cas, le traiter rapidement, en particulier dans la perspective de création du transport en commun en site propre qui emprunterait pour partie le même axe que celui desservant le port.

Ce dossier est l’occasion de regretter que la droite ait refusé d’étudier il y a quelques dizaines années la possibilité de créer d’autres espaces portuaires sur la côte. A court terme, nous proposons que soient poursuivies les études permettant de limiter l’impact visuel des silos (trompe-l’œil…) car il est peu probable que toutes les possibilités aient été explorées. A plus long terme, il nous semble impératif que les différents acteurs (région, département, ville, CCI) réfléchissent à un nouveau schéma portuaire d’ensemble incluant un plan de circulation intérieur et extérieur. Enfin, s’agissant du musée d’histoire maritime également évoqué, de nouvelles opportunités d’emplacements semblent s’offrir dans la ville, sans exclure l’accueil dans l’immédiat des collections de l’Association des Terre-Neuvas dans l’ancien centre civique.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.