27/01/2010

René Couanau, faux rebelle !

« René Couanau, rebelle mais pas trop » : tel est le titre du Pays Malouin suite aux vœux du maire de Saint-Malo. Humour de la part des journalistes mais en ce qui concerne l'intéressé, il est permis de penser plutôt à une volonté de se désolidariser d'un bourbier politique national devenu intenable et ingérable localement. Pour autant, il y a peu de temps,  René Couanau accueillait avec faste et enthousiasme le candidat Sarkozy pour le lancement de sa campagne présidentielle.


Lire la suite

10/01/2010

Une population malouine en baisse

Michel Gendrot et Stéphane Perrin, conseillers municipaux radicaux de gauche de Saint-Malo, adressent leurs vœux de santé, de prospérité et de bonheur aux Malouines et aux Malouins. Après une année 2009 très difficile, il faut espérer que la nouvelle année verra l’amélioration de la situation de l’emploi dans le pays malouin. L’année 2010 s’ouvre néanmoins avec une nouvelle inquiétante pour notre ville : une nouvelle baisse, particulièrement inquiétante, du nombre d’habitants est enregistrée (2118 habitants en moins) ce qui confirme la diminution continue constatée depuis 1999. Saint-Malo fait ainsi partie des très rares villes bretonnes qui perdent des habitants. L’attractivité du pays malouin n’est pas en cause puisque la population explose dans les communes voisines (Saint-Jouan, Saint-Méloir, La Gouesnière…). Il y a donc bien un manque de volontarisme de la majorité en place en matière de logement, défaillance que nous avons constamment dénoncée. La maire UMP persiste à nier ce problème alors que le dynamisme de notre cité est en jeu. Nous ne pouvons accepter plus longtemps que les Malouins soient contraints à l’exil.

03/11/2009

Une rue pour Louis Chopier

Le conseil municipal de Saint-Malo a délibéré en urgence sur la dénomination des voies de la ZAC de la Gare. Les Radicaux de gauche demandent depuis longtemps que le nom de Louis Chopier soit attribué à l'une de ces voies.En pure perte...


Michel Gendrot a adressé au maire de Saint-Malo une lettre ouverte.

Lire la suite

20/05/2009

Médiathèque, Esplanade Saint-Vincent : quelques suggestions

 

Pour avoir participé, dès leur début, aux échanges concernant ces deux aménagements importants, nous sommes globalement satisfaits des dernières orientations prises.

Pour autant, s'agissant de la médiathèque, nous continuons à penser qu'il est indispensable, d'une manière ou d'une autre, de marquer le souvernir de l'ancienne gare et par la même celui des Malouins par la présence de quelques arches sur l'esplanade, d'un trompe-l'oeil sur la partie sud du nouvel ensemble ou de grands panneaux phothographiques retraçant les différentes étapes de son histoire.

Le projet d'esplanade de la Porte Saint-Vincent s'inscrit également dans notre propre démarche de ces dernières années : priorité aux piétons, aux circulations douces, aux transports en commun et à la végértalisation du lieu. Mais il serait dommage de ne pas, d'ores et déjà, y inscrire deux idées complémentaires.

  • la semi piétonnisation du Sillon (espace de rencontre) permettant ainsi une circulation douce et continue entre Rochebonne et l'Intra-Muros;

  • le transfert du stationnement automobile des pieds de rempart entre les portes Saint-Vincent et Saint-Louis vers le quai qui leur fait face, au profit d'une circulation piétonnière et cyclable dans un cadre paysager, avec une modification du tracé de la route.

Restera alors, avec le musée maritime, à recomposer le fonds du bassin Duguay-Trouin côté Rocabey et à prévoir une navette maritime entre la gare et l'Intra-Muros.

Enfin, l'annonce de la relance des projets tels le transport en commun en site propre (entre les parkings d'accueil extérieurs et la gare maritime), le parking aérien de la gare, ne peut que nous satisfaire.

Autant de chantiers qui, espérons le, permettront de porter un peu remède à une situation de l'emploi qui se dégrade et une situation sociale qui ne cesse de s'aggraver.