29/10/2012

Tour de France : l'arbre de l'événementiel qui cache la forêt du quotidien

En ouverture du conseil municipal, Michel Gendrot a déploré l'absence totale d'information des conseillers concernant le passage annoncé du Tour de France dans la ville en 2013.

Si l'intérêt de cet événement en terme d'image n'est pas contesté, la somme engagée pour recevoir le Tour (100 000 euros selon une première estimation) est à mettre en relation avec d'autres dossiers qui mériteraient autant d'attention.

On pense notamment au Vélodrome, équipement assez rare, mais délaissé par la majorité municipale alors qu'il mériterait des travaux ne serait-ce que pour la sécurité des utilisateurs. Il est pourtant un lieu de formation grâce à l'action des bénévoles du Vélo club.

L'accusation de faire dans le "misérabilisme" fut la seule réponse de l'adjoint aux finances. Les Malouins apprécieront...

Le syndrome est toujours le même : de l'événementiel mais pas de travail sur le développement au quotidien de la ville.

Déjà pour la Route du Rhum avait-on constaté que Saint-Malo est la ville départ mais pas le moindre bateau (même pour la concurrente locale aidée par l'agglo) n'est préparé sur place faute de filière appropriée. Dès lors, les retombées se limitent aux visiteurs les jours précédents le départ.

Il serait temps d'avoir une vision de l'économie orientée vers le développement au quotidien de la ville. L'événementiel ne peut pas tout.

24/09/2012

Avenir de l'Omnibus : une mauvaise polémique et des zones d'ombre

Le conseil municipal a examiné la proposition visant à confier la gestion de l'Omnibus à l'association "Rock Tympans".

Alors qu'une polémique s'est ouverte sur un conflit d'intérêt (l'association étant présidée par le fils du 3e adjoint, Claude Renoult), Stéphane PERRIN est intervenu pour pointer les véritables failles de ce dossier, qui engage financièrement la ville et porte sur une salle qui contribue à son rayonnement culturel.

Voici le texte de son intervention :

Lire la suite

09/10/2010

Où sont les priorités pour le sport à Saint-Malo ?

Mais que faut-il faire de plus pour mériter un jour à Saint-Malo un vélodrome digne des ambitions justifiées et des résultats obtenus par le vélo club malouin, coureurs et encadrants ?

 

Depuis des années, nous avons alerté le maire sur la dégradation et le dangerosité croissante de l’anneau malouin. Celui-ci était initialement parfaitement conçu et a même servi de modèle pour des équipements similaires dans d’autres villes. Nous demandé d’une part demandé des travaux de mise en sécurité immédiats de ce bel outil, aimé de ses pratiquants et de ses supporters. D’autre part, compte tenu du développement incontournable de l’hôpital tout proche, avide de terrains disponibles à sa proximité, nous avons souhaité que s’engage très vite une réflexion d’avenir sur une nouvelle implantation.

 

L’absence de réelle programmation de travaux et de choix prioritaires d’investissements dans le secteurs sportif malouin depuis des années au profit d’un seul dossier, celui de Marville, fait qu’aujourd’hui, il y a naturellement un télescopage de nombreuses urgences telles la mise en sécurité du vélodrome, l’aménagement des terrains de foot de Paramé, la rénovation de plusieurs salles…etc.

 

Attention,  Monsieur le Maire ! Vous risquez de décourager un nombre important de jeunes malouins et leurs encadrants bénévole, déjà à la limite de l’usure.

29/03/2010

Budget de Saint-Malo

Le vendredi 26 mars dernier s'est tenue la séance du conseil municipal de Saint-Malo consacrée au vote du budget primitif pour l'année 2010. Stéphane PERRIN, conseiller municipal radical de gauche de Saint-Malo est intervenu à cette occasion.

Lire la suite